Syndic de copropriété en mode bénévole, la meilleure option pour mieux gérer son immeuble

Les prestations de votre syndic de copropriété ne vous satisfont plus ? Il vous exige sans cesse des frais supplémentaires outre les honoraires annuels très élevés dont il bénéficie ? Alors, si vous souhaitez vous passer de votre syndic, pourquoi ne pas gérer vous-même votre bien immobilier ? Le syndic de propriété en mode bénévole vous permet d’optimiser la gestion de votre immeuble et en même temps de réduire vos charges. Découvrez ce que c’est un syndicat de copropriété bénévole et les avantages d’y recourir.

Qu’est-ce que le syndic bénévole ?

La loi de 1965 portant sur le statut de la copropriété des immeubles bâtis impose la mise en place d’un syndic de copropriété pour la gestion de tous les immeubles. Cela signifie que gérer un immeuble sans syndic n’est pas possible.

A voir aussi : Achat de bien immobilier : et si vous déménagiez à la campagne ?

De plus, le syndic de copropriété désigné doit prendre l’une des formes fixées par loi :

  • Un syndic professionnel: il s’agit d’une société mandatée pour devenir un syndic. Il est cependant à souligner que 34 % des Français copropriétaires ont annoncé être insatisfaits des prestations de ce type de syndic, selon une étude menée par IFOP pour un syndic en ligne. Outre leur prix exorbitant, ces sociétés négligent souvent la qualité de leurs services ;
  • Un syndic non professionnel, qui se décline en syndic coopératif et en syndic bénévole. Dans cette optique, l’immeuble est géré par un ou plusieurs copropriétaires désignés en qualité de syndic de copropriété. Nous abordons plus bas la différence entre le syndic coopératif et le syndic bénévole.

À la différence d’un syndic de copropriété professionnel, le syndic coopératif est un modèle d’autogestion permettant aux copropriétaires non seulement de réduire les charges, mais aussi d’optimiser la gestion du bien. Puisqu’il n’est pas une société, il n’est pas tenu de disposer d’une carte professionnelle ou de constituer une garantie financière comme les lois Alur et Hoguet l’exigent au syndic professionnel.

A lire en complément : Erreurs courantes à éviter lors de l'achat d'une maison ou d'un appartement

Les syndics de copropriété bénévoles sont désignés en assemblée générale par les copropriétaires. Leurs missions sont identiques à celles d’un syndic traditionnel.

Quelles sont les missions d’un syndic bénévole ?

Les obligations d’un syndic bénévole sont diversifiées :

  • L’entretien et la conservation du bien immobilier: pour cela, il peut commander la réalisation des travaux urgents pour garantir la bonne tenue de l’immeuble ;
  • Des tâches administratives, comme le suivi des contrats avec les prestataires, la convocation d’assemblée générale et la tenue de l’assemblée générale. Il veille également au respect du règlement de copropriété et des décisions prises en assemblée générale ;
  • Les tâches financières: le syndic de copropriété bénévole s’occupe du recouvrement des charges, de tenir la comptabilité de la copropriété, d’émettre les appels de fonds trimestriels…

Comment mettre en œuvre un syndic bénévole ?

La mise en œuvre un syndic bénévole doit résulter d’une décision de commun accord entre les copropriétaires. Alors, pour convaincre les autres copropriétaires de passer à ce mode d’autogestion, parlez-leur de ses avantages :

  • Maîtrise des charges: il n’en est plus question de payer des honoraires très élevés, comme c’est le cas avec une société syndic de copropriété ;
  • Gestion plus transparente;
  • Efficacité dans le suivi des dossiers de la copropriété : les dépenses d’énergie, les travaux…

Après cela, vous devez insérer le changement de syndic et le passage à l’autogestion dans l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale. L’insertion se fait auprès du syndic actuel. Ce dernier doit ensuite recevoir une notification de votre intention de changer de syndic et de passer en syndic bénévole. La notification se fait par lettre remise en mains propres contre récépissé ou par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).

Lors de l’assemblée générale, les copropriétés vont trancher sur la question. Le syndic de copropriété bénévole doit être élu à la majorité absolue. Une fois désigné, il est en droit de demander le transfert des documents et archives auprès du syndic sortant. Ce dernier a un mois pour la réalisation du transfert.

Quelle est la différence entre un syndic bénévole et un syndic coopératif ?

Dans le cadre d’un syndicat de copropriété coopératif, le syndic est constitué d’un ensemble de copropriétaires. Ils désignent le président du conseil syndical, qui fait office de syndic. Ce dernier est assisté par les autres copropriétaires membres du conseil syndical dans la réalisation de ses missions. Chaque conseiller syndical a ses attributions particulières : communication, finance, administrative…

ARTICLES LIÉS