Dosage béton : les différents types de béton et leurs utilisations

L’apparition des nouveaux moyens technologiques joue un rôle capital dans le domaine des bétons qui évolue de façon constante. Ce matériau de construction est d’une grande variété. Il est tout aussi indispensable dans tous les projets, que ces derniers soient de petite ou de grande envergure. De fait, il est capital d’en connaitre les différentes formes qui existent ainsi que leurs utilisations.  Cela vous permettra d’adapter le béton qu’il faut aux besoins requis sur le chantier.

Le béton armé

Le béton armé a repris les codes du béton pour fondation traditionnelle, mais avec un nouveau matériau de construction : l’acier. Cette façon de poser les armatures est très utile pour renforcer la solidité d’une fondation en béton. L’acier est donc un matériau très résistant, qu’il soit tracté ou compressé. Le but principal de ce type est qu’il permet de compenser la résistance générale.

A lire aussi : Comment nettoyer les briques d'une maison ?

Aussi, il aide à éviter les éventuelles fissurations sur une longue période. Par ailleurs, pour obtenir les résultats escomptés, il vous faut un bon dosage béton. Vous avez nécessairement besoin de doser à la perfection chaque composant du béton pour un parfait rendement. Il vous sera alors d’une utilité beaucoup plus grande. Durable et solide sur le long terme, le béton armé est simple à manipuler et à mettre sur pied. De même, il est assez ignifuge.

Le béton précontraint

Ce type de béton a cette spécificité de tenir dans un état de grande compression. Cette qualité lui donne la liberté d’être utilisé dans d’excellentes conditions. Aussi, les spécialistes réalisent la compression à base de câbles soumis à une contrainte en acier. Ceux-ci sont : posés directement à l’image des armatures en acier dans le béton armé. Sur le terrain, il y a possibilité d’exercer la précontrainte sur le béton avant de couler le béton.

Lire également : Comment nettoyer un fauteuil en tissu ?

Toutefois, il est aussi possible de le faire après l’avoir coulé ; c’est-à-dire, lorsque le béton durcit. Par ailleurs, il est important de préciser que la précontrainte appliquée après le coulage du béton est généralement plus efficiente. Aussi, elle est : plus compliquée dans sa mise en œuvre, que la précontrainte appliquée avant le coulage du béton.

Le béton fibré

Le béton fibré est un matériau au sein duquel sont insérées des fibres synthétiques ou métalliques de diverses tailles. Ces dernières sont : distribuées de façon homogène dans la masse du béton. Les fibres sont aussi d’une certaine variété d’impact sur le béton, car elles favorisent l’amélioration de certaines caractéristiques du béton. Elles permettent au béton de résister à la flexion ou encore d’atténuer sa fissuration.

Le dosage de ces fibres est : estimé de 0,5 à 2 % par m3 de béton. Elles renferment des caractéristiques qui leur sont propres. Au nombre de ces composantes figurent :

  • Les fibres métalliques (bonne résistance et réduction de l’étendue des fissures),
  • Les fibres organiques (souples),
  • Aussi, les fibres minérales (tiennent facilement au feu et bonne isolation thermique).

Le grand avantage du béton fibré est qu’il est très facile à mettre en œuvre sur un chantier.

Le béton décoratif

Ce type de béton répond à de nombreuses attentes dans le domaine de la construction. De plus, c’est un matériau devenu très important en ce qui concerne la décoration. Que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, il est : vu sous différents aspects. Le béton décoratif peut donc être : un béton désactivé en raison des granulats visibles en surface. Il donne un effet de relief.

De même, il peut être imprimé. Là, il donne une certaine apparence au béton en appliquant un pochoir à sa surface. Le béton décoratif peut être : ciré et il est alors possible d’y appliquer une cire après durcissement.

En outre, le béton décoratif est : poli et sa surface est unie avec la pierre ponce. Son utilisation rend le sol à la fois brillant, lisse et résistant. Il existe également le béton coloré. Il est habituellement de couleur grise, mais peut désormais avoir d’autres couleurs grâce à des procédés spécifiques. Aussi, il s’agit de la peinture, la teinte en surface ou encore la teinte dans la masse.

Le béton léger

C’est un béton très léger comme son nom l’indique et aussi, suffisamment malléable. Tout en résistant aux chocs, il assure à merveille son rôle d’isolant thermique. Son efficacité n’est plus à prouver dans n’importe quels travaux de rénovation.

Il revient à l’utilisateur de procéder à un choix en fonction des besoins et de l’utilisation qu’il souhaite faire d’un béton.

ARTICLES LIÉS