Les différents types d’échafaudages pour vos travaux

Dans le domaine de la construction, l’échafaudage jour de multiple rôle pour les travaux en hauteur. En effet, un échafaudage permet d’accéder aux endroits les plus hauts, mais également d’assurer la sécurité des travailleurs. Ces derniers peuvent également avoir besoin d’une plate-forme pour déplacer les matériaux et un échafaudage leur permet de réaliser facilement leurs tâches en hauteur.

De manière simple, un échafaudage est une construction temporaire en bois ou en acier qui permet d’accéder à différentes hauteurs. Pour choisir un échafaudage, il est impératif de prendre en compte la hauteur de travail, le type de travail à réaliser, la surface de travail, le poids à supporter, la météo ainsi que le lieu de travail (ville, immeuble seul, immeuble jouxtant d’autres habitations, etc.).

Lire également : Comment rénover votre appartement à Bordeaux

Quel type d’échafaudage pour quelle situation ?

Les échafaudages dans les zones de construction se ressemblent tous, du moins en apparence. Pourtant, il existe différents types d’échafaudages que les professionnels du BTP utilisent dans le domaine de la construction. Parmi les plus utilisés, on peut citer :

Échafaudage simple

L’échafaudage simple, également appelé échafaudage à couches de briques, s’utilise souvent dans les travaux de maçonnerie en briques. Constitué d’un cadre unique de normes, de registres et de rondins, ce type d’échafaudage est construit temporairement en parallèle au mur. De manière générale, il est monté à environ 1,2 mètre du mur.

A lire aussi : Comment être sûr de faire appel au bon électricien industriel ?

Échafaudage double

Également connu sous le nom d’échafaudage de maçon, l’échafaudage double est particulièrement utilisé pour les travaux de maçonnerie en pierre. Plus solide qu’un échafaudage simple, ce type d’échafaudage offre un meilleur support.

La différence d’un échafaudage double avec un échafaudage simple est qu’il comprend 2 rangées de montants séparées par des registres, ce qui lui permet d’offrir un meilleur soutien.

Échafaudage en acier

Également appelé échafaudage tubulaire, l’échafaudage en acier ressemble à un échafaudage simple avec une seule différence : les matériaux qui le composent. En effet, un échafaudage en acier, comme son nom l’indique, est créé avec l’aide de tubes d’acier de nature creuse, fixés par des raccords.

Un échafaudage en acier n’est pas également fixé au sol, mais ancré par soudage sur des plaques de base, habituellement des plaques d’acier carrées ou rondes.

Échafaudage porte à faux

L’échafaudage porte à faux ou à aiguilles est le type d’échafaudage très prisé lorsqu’il n’y a pas de sol ferme et dur pour soutenir les normes. Ce type d’échafaudage s’utilise souvent pour faire des travaux de construction dans les rues particulièrement fréquentées ou lorsque les travaux se font à grande hauteur, par exemple sur un bâtiment à plusieurs étages.

Échafaudage suspendu

Utilisé pour des travaux de réparation ou d’entretien, un échafaudage suspendu est une plate-forme de travail suspendu à des murs de parapet ou au toit avec l’aide de cordes, chaînes ou câbles. Ce type d’échafaudage a la particularité de pouvoir être abaissé ou relevé à la hauteur voulue.

Échafaudage mobile

Il existe également certains types d’échafaudages qui ont la possibilité d’être déplacés. On parle ici d’échafaudage mobile. Dans cette catégorie, on peut distinguer un échafaudage roulant, une plate-forme qui s’adapte au type d’ouvrage à réaliser et qui est facile à manier, un échafaudage pliant, parfait pour les travaux de courte durée et faciles à stocker, mais nécessitant une attention particulière lors de son utilisation, ainsi que l’échafaudage escalier, un échafaudage avec une ligne qui suit celle d’un escalier qui est idéal pour rénover un mur, par exemple.

ARTICLES LIÉS