Quels travaux sont éligibles à la prime énergie ?

Qu’il s’agisse de l’intérieur ou de l’extérieur, d’un logement, certains travaux peuvent améliorer le confort des habitants tout en améliorant les performances énergétiques de celui-ci. Du sol au plafond, dans toutes les pièces et du bâti à la décoration, tout peut être sujet à la réalisation de changements et d’améliorations. Si le logement ne l’impose pas, il arrive aussi très souvent que ses propriétaires souhaitent se lancer dans des modifications plus ou moins importantes, simplement par envie.

Parmi ces projets de travaux, certains font l’objet de potentielles aides devant faciliter leur mise en œuvre, comme la prime énergie. Nous allons, avec cet article, vous en dire plus à son sujet.

A découvrir également : Le prix de l’ouverture d’un mur porteur : ce qu’il faut savoir !

Économie d’énergie : comment vos travaux peuvent être financés ?

Si pour la plupart des travaux engagés, le financement repose uniquement sur les fonds mis à disposition par les propriétaires du logement, d’autres, en revanche, peuvent faire l’objet d’une prime. C’est le cas des travaux de rénovations lancés afin de réaliser une économie d’énergie. En effet, un certain nombre de rénovations du logement permettant de réduire la consommation d’énergie et par la même occasion le montant des factures de gaz et d’électricité peuvent être financées par différents dispositifs mis en place par l’État. Parmi ces dispositifs, la prime énergie qui offre à ceux qui peuvent en profiter, une aide allant jusqu’à 35 % du montant de leur projet de rénovation énergétique.

A lire en complément : Comment réussir un ravalement de façade ?

Quels types de travaux peuvent être engagés pour obtenir une prime énergie ?

Comme son nom l’indique, la prime énergie peut être sollicitée si les propriétaires du logement souhaitent :

  • procéder au remplacement d’une ancienne chaudière à gaz ou au fioul ;
  • remplacer ou renforcer l’isolation des murs, sols et plafond ;
  • remplacer une fenêtre simple vitrage ;
  • faire le choix d’une production d’énergie renouvelable.

Cela concerne ainsi tous les travaux liés à la transition énergétique.

Le cercle vertueux de l’économie d’énergie

En cherchant à limiter ou adapter la consommation d’énergie de son logement et en réalisant des travaux pour le rendre moins énergivore, les porteurs d’un projet de rénovation énergétique vont enclencher un cercle vertueux.

En effet, faire installer un mode de chauffage plus performant, comme une pompe à chaleur, c’est consommer moins d’électricité pour une meilleure chaleur. En réduisant sa consommation d’électricité, on va faire diminuer mécaniquement le montant des factures d’énergie du logement. En consommant moins d’énergie, le logement s’inscrit également dans une démarche environnementale forte, visant à réduire l’émission de gaz à effet de serre, comme c’est le cas avec l’exploitation des énergies fossiles.

Une maximisation de la réduction de la consommation d’énergie pourra se faire en cumulant mode de chauffage moderne et nouvelle isolation du logement. Enfin, faire installer un système de production d’énergie renouvelable comme des panneaux solaires pour alimenter son dispositif de chauffage peut être une étape complémentaire significative afin de boucler le cercle vertueux de l’économie d’énergie au sein de votre logement.

ARTICLES LIÉS