Quel traitement choisir pour votre parquet contrecollé tout neuf ?

Pour sa facilité d’installation et son coût accessible, le parquet contrecollé embellit les sols de nombreuses maisons modernes et traditionnelles. Qu’il soit collé ou flottant, son intérêt esthétique n’est également plus à démontrer. Pour protéger votre revêtement contre l’usure du temps et lui permettre de conserver son apparence naturelle, il est possible de lui offrir un traitement adapté. Entre cire, huile et vernis, nous vous aidons à trouver le plus approprié pour votre parquet.

Huilez votre parquet contrecollé

De plus en plus, les revêtements en bois sont traités à l’huile naturelle et le parquet contrecollé n’y fait pas exception. En pénétrant le matériau, l’huile a pour effet de le nourrir afin d’en préserver la texture. Par sa composition légère, elle ne laisse aucune couche grasse sur le parquet et lui permet ainsi de respirer. En général, le parquet est huilé dès lors qu’il est posé. Par ailleurs, traiter un parquet contrecollé avec de l’huile permet de conserver l’apparence naturelle du revêtement.

A découvrir également : Quels produits de nettoyage choisir pour votre toiture ?

Il se peut que votre sol change parfois de couleur, mais cela ne doit en aucun cas vous inquiéter. Traité à l’huile UV en particulier, votre parquet reste imperméable à tous types de facteurs externes (les taches et même la poussière). D’autre part, une fois l’huile appliquée, elle aura tendance à s’évaporer avec le temps. Il faudra donc renouveler l’opération. Nous vous conseillons à cet effet de veiller à choisir des huiles de bonne qualité.

traitement parquet contrecollé neuf

A lire également : Bien choisir sa porte d’entrée : les erreurs à éviter

Les avantages de la vitrification

La vitrification est l’une des solutions de protection les plus utilisées pour le parquet contrecollé. Il s’agit tout simplement du traitement du bois par un produit nommé vitrificateur. Ce dernier n’est autre qu’un vernis imperméable et résistant appliqué en une ou deux couches sur le parquet contrecollé, afin de lui apporter une protection étanche. Un parquet contrecollé vitrifié est ainsi efficacement protégé contre les taches et les rayures, et ceci pour longtemps.

Avec cette solution, vous pouvez donner au parquet différents aspects : mat, satiné, vieilli, etc. Ceux-ci sont parfois moins naturels qu’avec un traitement à l’huile. L’intérêt de la vitrification est qu’elle apporte une grande durabilité au parquet. De plus, son entretien vous sera désormais plus facile. La vitrification est particulièrement indiquée lorsque le parquet est posé dans une pièce à passages fréquents. Que les vernis soient à base d’eau ou à base de solvants, cette solution reste financièrement avantageuse.

Que penser de la cire pour un parquet contrecollé ?

Si vous souhaitez un parquet avec l’aspect et l’odeur caractéristique du bois, nous vous conseillons d’opter pour de la cire. C’est l’un des traitements les plus anciens pour protéger ce matériau. La cire pénètre le revêtement et forme une barrière protectrice autour du parquet. Elle est très efficace pour préserver votre revêtement de sol des rayures, tout en n’altérant rien à son esthétique naturelle. Vous pourrez ainsi profiter de votre beau parquet.

La cire peut par ailleurs être teintée pour colorer le parquet ou simplement transparente. Dans un cas ou dans l’autre, ce traitement apporte une brillance et une patine appréciables au parquet. Le parquet contrecollé ciré reste cependant sensible à l’humidité et doit être entretenu environ tous les 15 jours. Vous pouvez également utiliser à la fois la cire et l’huile pour protéger votre parquet contrecollé. Il s’agit du traitement huilé-ciré, très apprécié pour la protection imperméable et le rendu chaleureux qu’il confère au revêtement.

ARTICLES LIÉS