5 aspects à considérer pour installer la VMC double flux 

Dans un logement mal ventilé, l’air ambiant peut dans la pratique être encore plus pollué que celui à l’extérieur. Des polluants comme les produits d’entretien, la peinture ou encore les activités du quotidien créent une atmosphère peu respirable. L’humidité et les moisissures symptomatiques d’une mauvaise circulation de l’air peuvent par ailleurs engendrer des problèmes importants sur un plan sanitaire, ou dans la structure même du logement. La VMC double flux constitue pour tous ces problèmes une solution prisée. Bien plus que la VMC simple flux, elle permettra un renouvellement de l’air, pour un logement sain. En voici les principaux atouts.

Un système performant pour des économies d’énergie

Pour aérer votre logement, la VMC double flux représente un choix judicieux en matière d’économies d’énergie. Cet équipement permet de réaliser jusqu’à 90% d’économies, par rapport aux pertes subies par votre logement insuffisamment ventilé. Le prix d’une VMC double va de 2000 à 4000 euros en général. Ce système de ventilation est très vite rentabilisé ; vous pouvez par ailleurs profiter d’aides financières VMC double flux conséquentes. À condition d’être éligible à différents critères prévus par l’Anah, vous pourrez investir un montant réduit pour jouir de tous les avantages de ce système de ventilation mécanique contrôlé.

A lire aussi : Les avantages d'un adoucisseur d'eau au CO2

Les avantages de la VMC double flux

L’échangeur thermique dont est dotée la VMC double flux est conçu pour permettre que le croisement entre l’air humide et vicié, et l’air neuf qui y pénètre se fasse sans influencer la température ambiante de vos pièces. C’est un avantage des plus significatifs par rapport à la VMC simple flux qui, elle, fonctionne avec les bouches d’aération qui sont connectées à l’extérieur de la maison. Dans ce dernier cas, les risques de baisse de température restent en effet réels.

La VMC double flux est fabriquée pour permettre le brassage de l’air de la maison, sans perte des calories ou de la chaleur qu’il transporte. L’ensemble du logement bénéficie donc de cette énergie préservée, ce qui permet d’éviter des dépenses de chauffage supplémentaires. La VMC double flux possède par ailleurs des filtres qui se situent au niveau de l’échangeur thermique ci-dessus mentionné. Ce dispositif a pour rôle d’assurer à l’air ambiant une qualité d’air supérieure. Les poussières, les moisissures et autres bactéries sont éliminées de manière efficace.

A lire aussi : Comment faire un ragréage ?

L’installation de la VMC double flux

L’installation d’un système de ventilation contrôlée à double flux se révèle plus technique que pour la VMC simple. Par ailleurs, un double flux occupera naturellement plus de place dans votre logement, l’équipement étant plus massif et plus volumineux. Le volume plus important de la machine est dû à la présence du système de récupération d’air associé. La VMC simple ne possédant pas de système d’extraction d’air, elle occupe moins de place.

Pour cette raison, la VMC double convient en général pour les habitations neuves. Sa place est alors prévue dès le départ, pour s’intégrer parfaitement à la configuration du logement. Si vous souhaitez miser sur ce système dans le cadre d’une rénovation, cela reste tout à fait possible. La VMC double flux constitue un choix plus judicieux, et vous pouvez faire appel à un professionnel qui saura conseiller les travaux à réaliser, selon la configuration de la maison.

Entretien de la VMC double flux

Le système de ventilation double flux est un dispositif qui demande un entretien important. La régularité de l’entretien sera un point capital pour le maintenir fonctionnel sur la durée. Les bouches d’aération sont les premières parties de la machine dont il faudra prendre soin. Pour un minimum de 3 fois l’année, ces bouches doivent être nettoyées méticuleusement, afin d’éviter un encrassement. Lorsque c’est le cas, la VMC travaille bien moins efficacement, tout en produisant beaucoup de bruit. Les entrées d’air extérieur doivent également être bien entretenues. Ces parties sont responsables de la qualité de l’air qui se trouvera dans votre logement, et un système trop sale sera à la longue contre-productif.

Pour ce qui concerne l’échangeur thermique de la machine, il est nécessaire de l’entretien au moins une fois l’année. Les filtres à air seront changés également sur une base annuelle, pour le bon fonctionnement et la performance de votre VMC double flux. De manière générale, il est recommandé de réaliser une inspection complète de votre VMC tous les 3 ans. Les mécanismes et les circuits intégrés divers peuvent ainsi être réparés pour prévenir d’éventuelles pannes. Il en va de même pour une inspection du moteur de la VMC double flux.

Un dispositif qu’il est possible d’adapter au logement

La VMC double flux séduit aujourd’hui en raison de sa performance. Si elle s’installe plus facilement en pratique dans une maison individuelle que dans les appartements, il reste possible de l’adapter selon les cas. Pour garantir une bonne installation, il suffit en général de faire appel à un bon professionnel. Une installation discrète peut ainsi aussi bien être réalisée en appartement que dans un logement d’habitation individuel, à condition de faire des choix cohérents. Lorsqu’il existe par exemple des combles ou un faux plafond, les gaines de ventilation trouvent facilement place, pour des rendus esthétiques et une structure où seulement le strict nécessaire reste visible.

Même pour les logements a priori mal adaptés pour des solutions classiques, il existe des solutions différentes, qui assurent une installation dans les normes. Par exemple, dans certains cas, il sera possible de faire installer de petits extracteurs individuels, lorsque certaines pièces ne sont pas suffisamment proches du caisson principal. Une VMC double flux peut aussi être associée à des conduits plats, pour une utilisation optimale de l’espace.

Si au regard de la majorité des ménages, le rôle essentiel de la VMC se résume à assurer le renouvellement de l’air, il est important de considérer aussi les questions liées à l’énergie. La performance du dispositif et les économies d’énergie d’une VMC double flux par rapport à une VMC simple flux, sont des atouts importants à considérer. Si la VMC double flux est plus onéreuse à l’achat initial que d’autres dispositifs, les aides disponibles, ainsi que les économies liées au fonctionnement et à la performance du dispositif sont à prendre en compte.

ARTICLES LIÉS